FRÉNÉSIE MEURTRIÈRE EN FRANCE!!!

Ma première réaction a été, comme Jacques-Yves Cousteau l’avait bien montré dans son film « le monde du silence ». Il montrait la « frénésie frénétique » meurtrière des requins.

Publicités

Les vidéos parlent par elles-mêmes… Et la conclusion apparaît évidente. Après avoir visionné les vidéos… de l’article d’Édouard Pic de lundi… Je suis resté estomaqué. Ma première réaction a été, comme Jacques-Yves Cousteau l’avait bien montré dans son film « le monde du silence ».

Ma première réaction a été, comme Jacques-Yves Cousteau l’avait bien montré dans son film « le monde du silence ». Il montrait la « frénésie frénétique » meurtrière des requins. Celle-ci se déclare, lorsque quelques requins se retrouvent en présence d’une source abondante de nourriture. Il s’en suit, une ruée, totalement anarchique, des requins (ils se rassemblent en nombres de plus en plus grand); ils mordent et avalent tout ce qui se trouve près de leur gueule (y compris leurs congénères). Leurs mouvements sont totalement frénétiques et inattendus. Plus encore…

Chaque année, dans la baie de Taiji au Japon, pour divertir la population, il y a un massacre organisé de dauphins : « Chaque année, des milliers de dauphins sont massacrés dans un bain de sang dans la petite baie de Taiji au Japon. Depuis que cette tradition séculaire a été révélée au monde en 2003 par l’association Sea Shepherd, elle suscite l’indignation et une hostilité grandissante. Et pourtant, l’horreur continue… » (Source, Notre planète info). Et ce, malgré les lois internationales et l’indignation des populations (il y aura toujours, malheureusement, des humains dont la jouissance provient de voir ou… pire encore être source de violence gratuite). Alors… La question est…

Quelle relation y a-t-il en regard des vidéos montrant des policiers maltraitant des manifestants (gilets jaunes) et : la frénésie frénétique des requins et le massacre des dauphins?

Peut-être pour comprendre ma réaction à la série de vidéos, il serait important que chaque lecteur, prenne le temps de visionner chacune d’elles. En apparence, les policiers agissent ni plus ni moins comme des massacreurs de manifestants pacifiques : voir l’homme, les mains en l’air seul, situé à au moins une vingtaine de mètres du barrage policier, se faire tirer dans le ventre une balle de caoutchouc. Que faisait-il de mal? Manifester? C’est-à-dire exprimer son désaccord avec le gouvernement? Serait-ce que le droit de manifester pacifiquement n’est plus un droit constitutionnel en France?

Que dire maintenant des blessés, certains graves (risque entre autres de perte de vue) alors qu’ils ne menaçaient personne! Ils faisaient partie d’un groupe de manifestants non violents!

Quoi penser de la femme qui a été trainée, sans ménagement sur le bitume, sur plusieurs mètres, par trois policiers? Ils lui ont vidé son petit sac à dos, ont brisé à coups de pieds et écrasé ses produits d’hygiène féminine, sans ménagement!

Je suggère à celles et ceux qui ont eu accès aux vidéos, de passer leurs propres commentaires, face à ce qu’ils ont vu. Maintenant…

Certains d’entre vous pourrez, légitimement, poser la question : « La police n’a-t-elle pas l’ordre de maintenir l’ordre et la sécurité des citoyens? ». Voici la question qui « tue »!

L’ordre oui! Mais qu’en est-il de la sécurité des citoyens, qui se prévalent de leur droit constitutionnel de manifester… Pacifiquement! Ce que j’ai vu, après avoir visionné les vidéos, amène à se poser des questions sur la police… C’est-à-dire sur chaque être humain dont le devoir constitutionnel est de maintenir l’ordre social, sur ordre de la présidence. Ainsi…

Les forces de l’ordre sont, face à la population, des humains ayant prêté serment d’agir selon les ordres donnés par leurs supérieurs (ceux-ci ayant prêté serment d’agir selon les ordres provenant de plus haut… Peuvent provenir de la présidence). C’est bien beau mais…

Depuis le début des manifestations des G.J,  les policiers sont sollicités chaque samedi de fin de semaine et doivent faire face, à la fois à des G.J pacifistes et à des casseurs professionnels. Ceci veut dire que, une fois par semaine, ils sont soumis à des stress (la peur pour leur vie, le harcèlement verbal, l’obligation d’obéir aux ordres, leur propre position face aux événements et à la politique gouvernementale). Ceci dit…

Sont-ce des raisons qui justifient ces violences (avec blessés, dont certains graves) gratuites?  Ma réponse est NON! Par contre… Elles peuvent s’expliquer… Par… La frénésie frénétique meurtrière comme chez les requins, et chez les humains, comme les massacres de la petite baie de Taiji au Japon. Malheureusement…

De toutes apparences, en tant qu’être grégaire, l’être humain n’arrive que peu ou prou, à faire monter à la surface, le côté fondamentalement humaniste qui l’habite (ou du moins qui devrait). De ce fait, c’est ce qui explique…

Qu’à la surface de notre monde, supposément de plus en plus civilisé… Il y a des pays dirigés par des dictateurs (certains sans respect des droits de l’Homme), supportés et protégés par des sbires (au même titre que les SS lors de la deuxième guerre mondiale).

Pour terminer…

Je m’adresse à celles et ceux qui exécutent, chez nous en France, les ordres venant de haut. Ordres qui vous sont ordonnés, afin de maintenir « ce qui vous est exprimé comme un devoir National ». Les questions sont les suivantes :

« Avez-vous votre libre arbitre? Encourez-vous des risques disciplinaires si vous refusez d’agir sans libre arbitre, contre vos compatriotes qui manifestent pacifiquement? Avez-vous une certaine garantie d’immunité, en cas d’actes inadmissibles selon la constitution, volontaires ou non? Si oui… De quelle autorité gouvernementale provient cette garantie? Quel est le plus haut niveau hiérarchique (au-dessus du vôtre immédiat) d’où proviennent les ordres? ».

En conclusion…

Une question fondamentale demeure : « Manu est-il celui qui ordonne tout ça… du haut de sa sérénissime? ».

 

LE MACRONISME VU HORS DE FRANCE.

La France en grand danger…

Avertissement… Tous les textes en caractères gras sont de Christian Michel. Les autres sont de l’auteur de l’article original.

L’article ci-dessous a été publié le 7 mai 2018 par Simon-Pierre Simard-Temblay. Ce dernier m’a donné, avec toute ma reconnaissance, l’autorisation de le publier à l’extérieur du Québec et du Canada. Ci-dessous, vous avez mes pensées d’introduction. Cependant, le texte original de Monsieur Simon-Pierre Simard-Tremblay, est entre guillemets,  une reproduction exacte, à la lettre près du texte de son article.

Il représente une vision extérieure de la France suite à l’élection du Macron au poste de président (le « p » minuscule est volontaire) de la France. En effet, il cible, avec une vision de l’extérieur, « l’incompatibilité de la gouvernance avec les besoins du Peuple français ». En effet…

Le Peuple de France n’est plus intéressé à ce qui se passe en France, plutôt que dans la communauté européenne.  Malheureusement…

Le Peuple est leurré par des déclarations politiques mensongères (ou sophismes)… Appuyées par une presse nationale à la solde du gouvernement…. En sommes-nous exempts au Québec? (selon moi la réponse est non au Canada aussi).

Début Texte original

« C’était il y a un an, aujourd’hui. Emmanuel Macron était élu président de la France avec 66 pour cent des suffrages exprimés. Il s’agissait, sans aucun doute, d’une victoire par dépit. Si le modèle du candidat parti de nulle part, qui ne dispose pas d’une forte notoriété et qui parvient à la victoire sans avoir à utiliser un véhicule partisan bien établi mérite certainement d’être analysé et même salué, il va sans dire que l’ampleur de la victoire de Macron est surtout le résultat du rejet de Marine Le Pen. Ce qu’il faut surtout retenir ici, c’est que le président ne doit pas son élection au projet particulier qu’il porte.

Et pourtant, il en a un. Si la présidence Macron concrétise le règne absolu de la communication, il ne faudrait pas conclure qu’elle est dénuée d’orientations.

Ce projet est d’abord néolibéral, et implique une américanisation fulgurante de la France. Macron a assurément été très marqué par son passage dans l’univers des banques, appliquant à la lettre le programme de ces dernières. Le macronisme est un néolibéralisme assez conventionnel, postulant que le développement est synonyme des bonnes perceptions du milieu des affaires. L’État ne se voit confier aucun rôle stratégique, si ce n’est celui d’attirer les investisseurs et les capitaux étrangers. Ainsi, les réformes macronistes vont toutes dans ce sens. Une bonne partie de son projet trouve par ailleurs son application par des méthodes autoritaires, à l’instar de l’utilisation des « ordonnances », comme nous avons pu le voir lors de la réforme du Code du travail. On croyait la France imperméable à une telle idéologie, mais les mythes –récemment superbement déconstruits par Thomas Porcher dans son plus récent livre- voulant que le modèle social français et ses prétendues rigidités soient intenables sur le plan économique et qu’aucune réforme n’ait été faite depuis 30 ans dans l’Hexagone, sont des plus colportés. Leader of the free markets, titre ce mois-ci le magazine américain Forbes, bien connu pour ses positions néolibérales, pour désigner le président…

Une récente étude réalisée pour le compte de la Fondation Jean-Jaurès indiquait que seulement 15 pour cent des personnes gagnant moins de 1250 euros par mois sont satisfaits de la présidence Macron, que le taux satisfaction augmente progressivement en fonction du revenu des répondants, atteignant 38 pour cent pour ceux qui gagnent plus de 6000 euros par mois. Il faut dire que les réformes de Macron, notamment celles qui touchent les services publics, risquent de frapper de plein fouet les plus défavorisés de la société. Alors qu’on lui demandait récemment si son successeur était le président des riches, François Hollande a répondu qu’il était plutôt le président des très riches. It takes one to know one, disent les anglophones…

Au chapitre de la politique internationale, la France de Macron semble être dans un vide abyssal, et ne laisse pas penser qu’elle a une ligne directrice, sauf lorsqu’il est question de l’Union européenne. Emmanuel Macron est un farouche européiste. En septembre dernier, à la Sorbonne, le président a prôné une « refondation » de l’Europe où cette dernière concentrerait encore plus de pouvoirs et de structures, au détriment de la souveraineté nationale française. Cet ardent européisme est-il contradictoire avec le flou artistique entretenu par la France sur le plan international ? Pas du tout, car les administrateurs de la sous-intendance française estiment plutôt, en toute cohérence, qu’ils doivent être soumis aux priorités et aux choix européens, renonçant ainsi à une position de meneur dans le monde.

La rupture du macronisme vis-à-vis de la France s’incarne aussi sur le plan symbolique, et on sait à quel point les stratégies communicationnelles occupent une place prépondérante à l’Élisée. On se souvient tout d’abord de sa déclaration sur l’inexistence de la culture française. Yves Jégo, ancien secrétaire d’État chargé de l’outre-mer, avait alors si justement rétorqué que c’est précisément la particularité et la richesse de cette culture qui permet de ne pas sombrer dans le matérialisme. Or, si la culture est un rempart contre le rouleau compresseur économique, il faut donc logiquement en nier la pertinence, ce que le candidat a alors fait. On se rappelle aussi qu’il a rebaptisé la France la « start-up nation », reprenant une habitude très américaine consistant à réduire le rayonnement d’un pays à ses succès en affaires.

Puis, il a poussé la logique encore plus loin lors de la dernière rencontre annuelle des chefs d’État à Davos, organisée par le Forum économique mondial, le moment par excellence de réseautage entre la classe politique globale et le milieu des affaires. Les dirigeants s’expriment généralement dans la langue de leur nation. Or, Macron a plutôt choisi de livrer la première partie –consacrée à son bilan- de sa longue intervention en « globish », ou en anglais managérial. Il n’est pas surprenant que le président ait choisi l’anglais des affaires pour s’exprimer auprès de ceux qui possèdent le capital. Il s’était aussi auparavant adressé dans cette même langue auprès des députés allemands.

Emmanuel Macron poursuit de manière radicalement décomplexée les volontés et politiques de ses deux prédécesseurs immédiats. Le macronisme ne perçoit pas la France comme une république, mais comme une succursale des puissances financières et de la mal-nommée « Union européenne ». L’actuelle présidence incarne un renoncement à la spécificité française, refusant de représenter,  au sein de la mondialisation, un pôle distinct -dans ses valeurs et ses pratiques- de celles du bloc anglo-américain. Vu du Québec, qui a tant pu compter sur la France au XXe siècle, c’est extrêmement triste« .

Fin texte original

La conclusion que je retiens…

« Vu du Québec, qui a tant pu compter sur la France au XXe siècle, c’est extrêmement triste ».

Selon moi… La France est en pleine débandade…. Quoi faire?… Subir? … Ou… Réagir? Exprimez vos solutions!!!

RECONNAISSANCE MIGRATOIRE

Vous croyez au vivre ensemble?

Attention… Ce que vous allez lire va vous déculotter.

De tous temps, les humains ont eu, dans nos sociétés (les plus anciennes et rudimentaires soient-elles) entre autres qualité… Celle d’apporter assistance et solidarité quand des semblables étaient en besoin ou en graves périls. Et malheureusement aussi, l’exploitation, voire le pillage de la détresse des autres. Qu’en est-il aujourd’hui en France et, faut bien le dire, ailleurs sur la planète?

Il serait trop long de traiter le cas en regard de toute la planète. La France suffira; personnellement, le cas le plus patent…

Sans revenir en profondeur sur toute l’histoire, normalement bien connue des Français, de par  leur éducation…

La France a eu sa période de colonisation. La question se pose maintenant… La France a-t-elle apporté des éléments positifs dans le développement de certains pays, entre autres du Maghreb?

Certes, et c’est normal, quand une nation (comme celles du Maghreb de l’époque) se sent envahie, il y a des réactions légitimes de vouloir protéger son patrimoine et sa culture. La question à se poser aujourd’hui est: « Est-ce que la France a agi dans le but d’éradiquer les cultures maghrébines islamistes? »… La réponse est à vous. Maintenant…

L’histoire a poursuivi son cours et, aujourd’hui, de « colonisés », des pères et mères avec leurs enfants sont venus profiter de l’accueil de la société française. Plus encore, ils ont obtenu la citoyenneté; ainsi que leur descendance. C’est parfait ainsi, dans un monde où l’aide et le partage sont des valeurs humaines bien ancrées (tout dépend où et chez qui!).

En effet, il est excessivement rare de recueillir un pauvre erre, de le loger et le nourrir sans qu’il dise Merci! Qu’en est-il aujourd’hui, de ceux que nous recevons, avons reçus et naturalisés à leur demande? Qui devraient vivre en France en respectant toutes les lois et les coutumes de notre  pays?

EN VOICI QUELQUES EXEMPLES (tous disponibles ouvertement sur internet)

Voyons ce que le rappeur Booba et d’autres nous offrent comme danse et musique de paix(?) !

« J’aimerais voir brûler Panam au napalm sous les flammes façon Vietnam tandis que ceux de ton espèce galopent où 24 heures par jour et 7 jours par semaine J’ai envie de dégainer sur des f.a.c.e.s. d.e. c.r.a.i.e. dommage (…) que ta mère ne t’ait rien dit sur ce putain de pays me retirer ma carte d’identité, avec laquelle je me suis plusieurs fois torché ».

« La France est une garce et on s’est fait trahir On nique la France sous une tendance de musique populaire Les frères sont armés jusqu’aux dents, tous prêts à faire la guerre Faudrait changer les lois et pouvoir voir Bientôt à l’Élysée des arabes et des noirs au pouvoir. Faut que ça pète ! Frère, je lance un appel, on est là pour tous niquer La France aux français, tant qu’ j ‘y serai, ça serait impossible. Leur laisser des traces et des séquelles avant de crever. Faut leur en faire baver v’ la la seule chose qu’ils ont méritée. T’façon j’ai plus rien à perdre, j’aimerais les faire pendre. Mon seul souhait désormais est de nous voir les envahir. Ils canalisent la révolte pour éviter la guerre civile. »

« Salif
Extrait d’une de ses écrits
Allez-y, lâchez les pitts, cassez les vitres, quoi
Rien à foutre, d’ façon en face c’est des flics
C’est U.N.I.T.Y., renoi, rebeu, babtou, tway Mais si on veut contrôler Paris, tu sais que ça sera tous ensemble. Ca y est les pitts sont lâchés, les villes sont à chier, les vitres sont cassées, Les keufs sont lynchés, enfin, ça soulage, Faut que Paris crame. On redémarre la guillotine, pire qu’à Djibouti. La France pète, J’espère que t’as capté le concept. »

« Smala Extrait de la chanson « meurtre légal » :
Quand le macro prend le micro, c’est pour niquer la France guerre raciale, guerre fatale oil pour oil, dent pour dent organisation radicale, par tous les moyens il faut leur niquer leurs mères Gouers (Français) c’est toi qui perd. Flippe pour ta femme tes enfants pour ta race. On s’est installé ici c’est vous qu’on va mettre dehors
Extrait de la chanson « Du miel les abeilles » :
La France est un pays de pute

Smala Extrait de la chanson « meurtre légal » :
Quand le macro prend le micro, c’est pour niquer la France guerre raciale, guerre fatale oil pour oil, dent pour dent organisation radicale, par tous les moyens il faut leur niquer leurs mères Gouers (Français) c’est toi qui perd. Flippe pour ta femme tes enfants pour ta race. On s’est installé ici c’est vous qu’on va mettre dehors
Extrait de la chanson « Du miel les abeilles » :
La France est un pays de pute ».

« Lunatic
Extraits de leur chanson « Temps mort » : ALLAH à Toi seul l’homme doit toute son adoration, les vrais savent. On a pas oublié, l’or que le pape porte au cou est celui qui nous a été pillé. Allo c’est B2O encore en chien d’ chiennes, les hyènes ressentent la tumeur et moi j’ suis d’humeur palestinienne. Qui veut la paix, prépare la guerre, j’ te l’ rapelle. vote pour emmener les porcs à la morgue, Eh négro ! C’est l’heure d’ manger, Brûler leur sperme enéchantillons, souder leurs chattes J’suis pas le bienvenu, mais j’ suis là,(…), j’ suis venu manger et chier là. Quand j’vois la France les jambes écartées j’ l’ encule sans huile. Z’ont dévalisé l’Afrique… J’vais piller la France Tu m’ dis « la France un pays libre » (…) attends-toi à bouffer du calibre. J’rêve de loger dans la tête d’un flic une balle de G.L.O.C.K. ». Mais suite à tout cela, voici la réponse française…

Heureusement, mais malgré tout timidement, une réponse laïque se fait, mais avec des mots et une musique différends :

À moins d’une erreur de jugement et de compréhension… La question qui se pose !

Peuple de France relèves-toi

Tant de souffrance coule en toi

Ne laisse pas d’autres que toi

Décider où vont tes pas

Huée fut ta marseillaise

Brûlé et encore ton drapeau

Pour lequel tant de tes frères

Sont tombés sous les assauts

Finis les sourires échangés

À une jolie fille croisée

Désormais visage caché

Voilée comment s’intégrer ?

Laïcité dans ta cité

Doucement s’en est allée

Quand tant de tapis de prières

Sur les trottoirs te font barrière

Au fronton de ta mairie

Ton étendard a subit

La pire des insultes, je crois

Car pour un autre on le remplaça

Peuple de France, le temps

Est venu pour toi

De briser le silence de faire

entendre ta voix

Peuple de France,  ne te

résigne pas

Résistance à l’ennemi de tes

Lois

Dans les piscines on n’a plus l’droit

De se baigner comme autrefois

Des horaires sont réservés

À la pudeur des femmes voilées

Aux cantines de tes lycées

Le halal a remplacé

Le bacon qu’on aime pourtant

Pour contenter ces braves gens

La LICRA, le CSA

Scrutent le moindre de tes faux pas

Mais personne n’est inquiété

En nous appelant « face de craie »

Entre les textes de rap islamistes et la réponse de nos rappeurs de France… Par qui ?…La violence est-elle véhiculée ?

… La réponse vous appartient.

À nous d’agir en conséquence… MAINTENANT.

 

 

 

FRANÇAIS ÊTES VOUS LIBRES?

Le monde est dangereux à vivre ! (Albert Einstein).

La liberté est une notion très large. Elle se retrouve dans divers principes et domaines de vie, lesquels, en apparence, n’ont pas vraiment de sens commun. Ainsi, pour tenter d’éclairer la compréhension… Cette proposition se veut regarder ce que d’illustres personnages du monde en ont dit. Et mis en contexte pour un regard  sur ce que le Peuple de France vie au quotidien.

Jean Jaurès : « Le premier des droits de l’homme c’est la liberté individuelle, la liberté de la propriété, la liberté de la pensée, la liberté du travail ».  Question ?…  La liberté de la propriété semble mise à mal actuellement ; la liberté de vivre sereinement sa vieillesse ; la liberté de marcher dans la rue sans la crainte d’être assailli, mutilé et tué… etc.

Lénine : «Dans une société fondée sur le pouvoir de l’argent, tandis que quelques poignées de riches ne savent être que des parasites, il ne peut y avoir de « liberté », réelle et véritable ». N’en sommes-nous pas rendus à ce point? Dont la tête dirigeante, le Président même en personne, n’est qu’un pion placé par la haute finance! Effectivement! Le pouvoir de l’argent fait en sorte que le Peuple, sue sang et eau pour satisfaire les besoins toujours plus grandissants des institutions financières et des assoiffés de pouvoir.

Nelson Mandella : « Je ne suis pas vraiment libre si je prive quelqu’un d’autre de sa liberté. L’opprimé et l’oppresseur sont tous deux dépossédés de leur humanité ».  Les islamistes, par leurs actions nous privent de notre liberté. Mais pourquoi en sont-ils là ? Parce qu’ils sont eux-mêmes privés de leurs libertés. Comment ? Ils sont intoxiqués par le satanisme de leur religion. Ces êtres humains (?) sont endoctrinés, dès leur naissance, dans le culte de la haine de tout ce qui n’est pas musulman. Leur libre arbitre n’existe tout simplement pas.

Nelson Mandella : « Un combattant de la liberté apprend de façon brutale que c’est l’oppresseur qui définit la nature de la lutte, et il ne reste souvent à l’opprimé d’autre recours que d’utiliser les méthodes qui reflètent celles de l’oppresseur ». Le loup sanguinaire : il s’abreuve du sang et se régale de la chair de sa victime. Il n’est nullement inquiété par le troupeau de moutons, cependant… C’est loin d’être gagné quand il doit affronter un grand cerf élaphe. Le Peuple de France serait-il seulement de la chair à égorger ?

Nelson Mandella : « Un homme qui prive un autre homme de sa liberté est prisonnier de la haine, des préjugés et de l’étroitesse d’esprit ».  Qu’en est-il de la liberté du Peuple français ? Par l’incurie et l’incompétence, « l’étroitesse d’esprit » ou leurs intérêts personnels, les gouvernants font de leur Peuple des esclaves, voués à une extinction rapide de notre culture.

Mark Twain « Ceux qui sont pour la liberté sans agitation sont des gens qui veulent la pluie sans orage ». Ça nous ressemble ! Non ? Le mouton plie l’échine et accepte de se faire bouffer ! C’est nous… Les Français ?

Jean-Jacques Rousseau : « La liberté consiste moins à faire sa volonté qu’à ne pas être soumis à celle d’autrui ». Pas vraiment de commentaires mais… Quels français, compte tenu de l’utilisation  médiatique à outrance et à la solde du Jupiter, ne sont pas intoxiqués à leur insu, par une presse et une information télévisée biaisées et commandées par son Excellence ?

Jean-Jacques Rousseau : « C’est la force et la liberté qui font les excellents hommes. La faiblesse et l’esclavage n’ont fait jamais que des méchants ». Il ne faut pas se leurrer… La faiblesse et l’esclavage, ce sont ces islamistes et autres musulmans qui sont sous l’emprise d’une doctrine barbare et sanguinaire et leurrés par une pseudo-religion. Et plus malheureusement encore, par une politique qui nie catégoriquement le lien entre la barbarie et l’Islamisme.

Albert Einstein : « Le monde est dangereux à vivre ! Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire ». Que dire de plus ? Si ce n’est qu’en France, « … ceux qui regardent et laissent faire », sont ceux qui sont les gardiens de la liberté, de la langue et de la sécurité des Français !!!

Albert Einstein : « Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire ». N’avons-nous pas un Président qui regarde et se « glorifie » de ne rien faire ? En fait, de chercher des solutions bancales, qui favorisent les origines du mal, plutôt que de le combattre avec détermination et énergie.

Albert Einstein : « La connaissance s’acquiert par l’expérience, tout le reste n’est que de l’information ».  Hé oui ! La pseudo connaissance est sous le contrôle de la Macronicité ! En fait… la médiocrité pour ne pas dire la nullité…  Le résultat est tout à fait visible ! Plus encore, très ressenti par le Peuple… Qui souffre sans rien dire.

Albert Einstein : « Ce qui m’effraie, ce n’est pas l’oppression des méchants ; c’est l’indifférence des bons ». Chez nous, ceux qui devraient être considérés comme les « bons », sont non seulement des incompétents, mais des usurpateurs de la légitimité, d’être de vrais et authentiques gouvernants et PATRIOTES de la France.

Martin Luther King : « A la fin, nous nous souviendrons non pas des mots de nos ennemis, mais des silences de nos amis ». Tout est dit ! La voix de nos compatriotes silencieux doit se faire entendre haute et forte.

Martin Luther King : «Tant qu’un homme n’a pas découvert quelque chose pour lequel il serait prêt à mourir, il n’est pas à même de vivre » . Le constat est misérable… Visiblement, il y a plus de moutons prêts à être mangés que de gladiateurs à défendre la patrie.

Martin Luther King : « Celui qui accepte le mal sans lutter contre lui coopère avec lui ». N’est-ce pas la politique de la présidence ?

Thomas Jefferson : « Si tu es prêt à sacrifier un peu de liberté pour te sentir en sécurité, tu ne mérites ni l’une ni l’autre ». Pratiquement sans commentaire… Les Français vivent et tolèrent visiblement l’insécurité. Cela veut-il dire qu’ils acceptent de troquer de leur liberté ? À voir l’immobilisme du Peuple, face aux différentes agressions gouvernementales et son bien être dans bien des domaines, c’est à se demander vraiment, si le Peuple mérite actuellement d’être libéré, à la fois du joug de l’État et de la barbarie de l’Islam.

Êtes vous sûrs de vouloir continuer à vivre ainsi?

 

Antis-Islamophobes en Marche!

Que signifie « libre expression »?

Dans une société où la démocratie règne, un droit fondamental, entre autres, est celui de la « libre expression ». Que signifie cette expression? Une citation…

«« Si l’on ne croit pas à la liberté d’expression pour les gens qu’on méprise, on n’y croit pas du tout. »
Noam Chomsky (linguiste et philosophe américain de renommée mondiale : Né le 7 décembre 1928- ).

Selon la vision de Chomsky sur la liberté d’expression… À vous, qui lisez cet article, avez-vous la conviction que dans notre société française, la liberté d’expression existe ? Est-elle universelle (s’applique à tout le monde et à tous les niveaux de gouvernance des citoyens et des peuples) ?

Toutes ces questions, pour en arriver au vif du sujet…À l’Observatoire du mensonge, il y a, à mon sens, une liberté d’expression totale. Mais… qu’en est-il de cette liberté, lorsque les écrits sont diffusés, et disponibles à toute la population de France et du monde ?

Est-ce que des lois de censure s’appliquent, voire être coercitives si dénoncées ? Hé bien… Cela mène à faire une analyse du mouvement CCIF (Collectif Contre l’Islamophobie en France), créé pour « comptabiliser les actes antimusulmans »…. Une question se pose ! Pourquoi faire ?

Leur site est explicite… En effet, ce mouvement, selon l’Express de novembe 2016, Marwan Muhammed, un ingénieur de 38 ans, a démarré un mouvement, demandant à « tout musulman, qui a fait l’objet de paroles ou d’actes islamophobes, de porter plainte pour Islamophobie ». Où cela mène-t-il ?

En premier lieu, une pression sur les français non-musulmans, de se « tenir à carreau » ; quant aux contacts et autres communications avec les musulmans… Donc un sentiment d’insécurité et par contre, développer des réflexes d’auto-défense. Ici, auto-défense ne signifie pas forcément sur le plan physique, mais sur les conséquences futures, que la justice pourrait imposer, et la création d’une phobie face à l’Islam !  Ainsi, voici un exemple relaté par le CCIF en 2011…

«Le 23 juillet 2011 un internaute publiait sur le site LeFigaro.fr le message suivant :

« …quant aux musulmans qui provoquent de plus en plus les Français de souche avec leur merde de repas halal… je leur conseille d’arrêter immédiatement ces provocations ou de quitter la France au plus vite et de retourner dans leur pays musulman s’ils ne savent pas vivre en harmonie avec les autres religions, sinon ils finiront par n’avoir que le choix de la valise ou le cercueil comme ce fut le cas pour les « pieds noirs » dans les années 60 ». Résultat après 2 ans d’audiences (faut le faire !) :

« … l’auteur de ce message islamophobe et raciste a été jugé et vient d’être condamné à un mois de prison avec sursis et 1680 euros d’amende ».

Conclusion du CCIF, instigateur de la poursuite !…

« Cette décision de justice est importante et  fait office d’avertissement à tous ces islamophobes qui s’imaginent pouvoir menacer et injurier en toute impunité ».

Injurier !!! Qu’en est-il de celles et ceux qui en chanson ou même sur les réseaux publics, de ces jeunes musulmans, lesquels, avec arrogance déclarent : « Nick la France » ! Sont-ils poursuivis pour insulte à la France? Pour insulte au PEUPLE de France ? Combien ont-ils été condamnés à quelque peine ; dérisoire ou non ?

« Le CCIF reste déterminé à user de tous les moyens légaux, pour combattre toute forme de violence à l’égard de la communauté musulmane ».

Quoi faire maintenant ?

Visiblement, les associations musulmanes savent « naviguer »  avec intelligence (peut-être la seule qu’ils puissent avoir), à l’intérieur des rouages de la justice française. Plus encore, ils EXPLOITENT, la veulerie et l’acceptation de la mort, sans aucune forme de défense ou de rébellion, des français ! Donc…

L’état de la situation nécessite une mobilisation de TOUS les français de souche (j’insiste sur le mot « souche »). Cela, afin de réagir et de DÉNONCER toute « française-phobie » de la part de quelque musulman et de quelque origine que ce soit.

S’il y a une vraie justice en France, elle devra l’appliquer, à tous les citoyens, vrais Français, et même ceux corporatifs (entreprises étrangères établies en France). Pour terminer…

La décision du Macreux, de l’argent, dirigeants, formation des imams : Emmanuel Macron prépare une gestion du culte musulman. Ceci entraîne des réactions liées à la laïcité versus les cultures religieuses. Là où il faut faire attention…

Parmi les religions actives en France, toutes… à l’exception de l’Islam… sont vouées EXCLUSIVEMENT au culte. Elles fonctionnent bien en France et ailleurs, parce qu’elles n’ont, dans leurs vocations, que le côté spirituel des fidèles. Mais qu’en est-il de l’Islam ?

Le Coran, est à la fois un guide spirituel, mais aussi, totalement lié, à un « code civil et pénal » qui régit les relations entre les individus, voire les individus et les entreprises. Il décide du droit de vie ou de mort d’un individu. Les religions sur notre territoire n’ont pas ces prérogatives !  Cependant, celles de l’Islam, le revendique… petit à petit… Insidieusement sur notre territoire ! Et… Nos gouvernements de bien-pensance et de langue de bois, pour des fins électoralistes, ferment les yeux et favorisent ces imposteurs (certains assassins de masse en puissance) ! Donc…

Parlant de « laïcité », il y a un problème fondamental avec l’Islam ! En effet, ils ne peuvent dissocier culte, devoir et obligations civiles et criminelles (rappelons qu’il y a encore aujourd’hui 4 pays musulmans qui condamnent à mort les apostats), comme dans notre culture! Ou toute autre semblable à la nôtre… Ceci étant dit et en conclusion…

Les musulmans en France, comme ceux, qui dans leurs pays nous abordent dans les rues pour nous demander de l’argent, utilisent, face à nos gouvernements, les mêmes techniques… Ils obtiennent, au niveau national et… Nous sommes les dindons de la farce. Sur cette dernière phrase…

Non pour m’éviter des représailles…  il reste quelques musulmans qui vivent en France et ailleurs…Ceux qui sont véritablement intégrés dans leur nouveau pays (quel qu’il soit). Ils sont peu. Mais ils existent, surtout s’ils ont compris… Que leur Coran n’est pas la parole (comme la bible d’ailleurs selon moi) d’un Dieu, guidant vers la voie unique d’être et de vivre dans notre société.

Préparons-nous à faire face à une agression sournoise, de plus en plus efficace, pressante et concertée.

CULTURE FRANÇAISE?

Existe-t-il vraiment une culture française?

Avant de conclure sur le sujet, regardons ce que quelques personnages célèbres pensent de la culture!

Impossible de commencer cet article sans mentionner l’expression désormais célèbre d’un illettré (à se demander s’il passerait les examens du bac d’aujourd’hui) actuellement président de la République (si jamais elle existe encore!) :

Il n’y a pas une culture française, il y a culture en France et elle est diverse.

Un exemple flagrant d’une déclaration fracassante, sans substance. Une déclaration digne de la langue de bois des Énarques… Laisse entrevoir l’ambiguïté entre la notion de culture du genre agriculture (pommes de terre, petits pois, blé, avoine, foin, fruits, etc.), et de la culture d’un peuple, liée à sa façon de vivre : sa langue, ses croyances, son identité profonde, etc.

Comme la nuance de cet Énarque n’est pas précisée, peut-on présumer que la technique « énarquienne » laissait volontairement le flou afin de confondre la culture, telle qu’elle était vue par Sully : « labourage et pâturage sont les deux mamelles de la France »… Cela reste aujourd’hui partiellement vrai. Mais bon…

Voyons voir ce que nous réserve des penseurs célèbres de la notion de culture, comme notion associée à un Peuple.

Voltaire  (mon « idole » de jeunesse au bac) l’exprime ainsi :

« Une preuve infaillible de la supériorité d’une nation dans les arts de l’esprit, c’est la culture perfectionnée de la poésie ».  Poésie !…

Je parie qu’aujourd’hui, il y a très peu de jeunes bacheliers, qui sont capables de réciter ne serait-ce que quelques vers d’une fable de La Fontaine, des stances de Rodrigue dans Le Cid de Corneille, ou de quelques scènes des « Femmes savantes » de Molière; de Ronsard, Du Bellay, Lamartine, Musset, de Vigny, Victor Hugo, etc… Certains dirons… « Tout ça c’est très vieux ! Ce n’est plus de notre époque ! » .

Ce n’était pas non plus de la mienne… Mais j’ai (nous avons) appris l’histoire de l‘évolution de notre culture à travers notre langue, et de notre poésie. À ce sujet, qu’en est-il de notre poésie ?

Quel jeune Français, aujourd’hui, va se sentir touché, et être émotif à entendre la chanson merveilleuse de  Yves Duteil : « La langue de chez nous ». Cette langue qui est le reflet de toute l’évolution que la France, et que sa langue ont subie… Qui a façonné la culture et le caractère international de la France. Je parie…

Que ces jeunes Français d’aujourd’hui, ne connaissent plus, que les mots insipides et barbares, de chansons (pour ne pas dire du bruit) en anglais ! Ils ne savent même plus créer de la musique et des chansons autrement qu’en anglais ! À quand le  « ouin ouin ouin » arabe ?

Jean-Paul II s’exprime face à la culture ainsi :

« Veillez par tous les moyens sur cette souveraineté fondamentale que possède chaque nation en vertu de sa propre culture. Protégez-là comme la prunelle de vos yeux pour l’avenir de la grande famille humaine »

Cette citation ne fait pas l’apologie de « l’amalgame ». Bien au contraire. Il exprime sa conception de la diversité de cultures des humains. Cependant, cette diversité devient une richesse, tant et aussi longtemps que, chacune des cultures ne doit pas empiéter sur les autres. C’est la diversité qui est la richesse de l’humanité, mais pas l’amalgame.

Que dire de François Mitterand :

« C’est blesser un peuple au plus profond de lui-même que de l’atteindre dans sa culture et sa langue ».

Le PEUPLE de France n’est-il pas sérieusement « blessé au plu profond » actuellement ?

Pour Bernard Pivot :

« Le divertissement pouvant être vu par tous, rassemble la famille, tandis que la culture, rejetée par certains, la divise ».

Pas besoin de commentaire élaboré… La grande « famille » que les Énarques français cherche à implanter, n’est-elle pas une preuve de division ? Il y a une grande quantité d’accueillis qui, au lieu de s’intégrer à notre culture, cherchent à implanter la leur !

Qu’en pensait Jacques Chirac ?

« La Culture n’est pas une marchandise. Les peuples veulent échanger leurs biens mais ils veulent garder leur âme ».

Il semble qu’actuellement, les Veaux français ne sont pas prêts à réagir afin de « garder leur âme » ! Mais plutôt à offrir leur cou, afin d’être égorgés à la mode halal !

Et qu’en disait Sacha Guitry ?

«Le secret d’une culture intelligente, c’est de savoir sur quel rayon de la bibliothèque se tient le Larousse ».

À constater, mes « maîtrisards » ne connaissent peut-être même pas le mot Larousse ! Cela laisse supposer leur niveau de culture française!

Pour Jean-Marie Le-Pen

« Si vous êtes fidèles à la France, si vous l’aimez, si vous adoptez ses lois, ses moeurs, sa langue, sa façon de penser, en un mot, si vous vous intégrez complètement à elle, nous ne vous refuserons pas d’être des nôtres, pour peu qu’il y ait une étincelle d’amour et non pas seulement un intérêt matériel dans votre démarche. Mais si vous êtes fidèles à vos racines – ce qui est en soi respectable et que je respecte -, si vous prétendez vivre dans vos lois, vos moeurs à vous, avec votre culture, alors il vaut mieux que vous rentriez chez vous, sans cela tout se terminera très mal».

Cette citation n’a pas besoin de commentaire. Elle exprime exactement tout ce que la France a offert aux immigrants de confession musulmane. Et…

Ce que ces immigrants et autres migrants (légaux et illégaux) ont décidé de transformer la France afin de correspondre à : «  vivre dans vos lois, vos moeurs à vous, avec votre culture… ». Le résultat se voit, conformément à la vision de Jean-Marie Le-Pen. En effet, « … il vaut mieux que vous rentriez chez vous, sans cela tout se terminera très mal».

La conclusion de Jean-Marie Le-Pen est déjà en cours de réalisation : « … tout se terminera mal ». Une chose est certaine…

Il est clair que cela va mal, très mal. Malheureusement, force est de constater que le mal, c’est pour la France qu’il est implanté tel un cancer. Un cancer que le gouvernement alimente, tel une personne atteinte du cancer du poumon par la cigarette et que… Pour tout remède, la médecine la fait fumer de plus en plus !

À bientôt pour la suite !

Maslow: Drame de France

La relation de  nos élus avec le PEUPLE!

Mais avant tout, qu’est-ce que le PEUPLE? Il existe une multitude de définitions. Celles-ci varient beaucoup selon l’époque (les siècles entre autres). Pour les fins de cet article, je vais commencer avec  une des définitions contemporaine du dictionnaire Larousse (2009) :

« Ensemble de personnes vivant en société sur un même territoire et unies par des liens culturels, des institutions politiques : Le peuple français. (Le peuple est, avec le territoire et l’organisation politique, l’un des trois éléments constitutifs de l’État.) ». De cette définition…

Il y a un mot central. Il s’agit de « personnes ».  Le même dictionnaire Larousse vient à la rescousse, afin de définir le mot personne : « Être humain, sans restriction de sexe ». L’étape suivante, vous vous en doutez est : qu’est-ce qu’un être humain ; comment le définir ? Dans ce cas, faisons référence à la « Pyramide de Maslow ». En effet…

À l’instar des animaux, l’être humain a deux besoins fondamentaux, indispensables à sa survie :

  • Les besoins physiologiques soit : manger, boire, se vêtir, se reproduire, dormir. Si un de ses besoins n’est pas comblé, c’est la mort pratiquement assurée à plus ou moins court terme ;
  • Les besoins de sécurité :

Soit des besoins de sécurité physique et morale. Ils se traduisent entre autres, à notre époque par :

sécurité d’un abri (logement, maison, tente, grotte, etc.) ;
sécurité des revenus et des ressources (très présent dans nos sociétés modernes) ;
sécurité physique contre la violence, délinquance, agressions, etc. ;
sécurité morale et psychologique ;
sécurité et stabilité familiale ou, du moins, affective ;
sécurité médicale, sociale et de santé.

Évident et normal vous direz ! Ces deux premiers étages de la Pyramide de Maslow vont de soit. Cependant, il peut être remarqué que ces besoins (sauf exceptions) dépassent ceux des fondamentaux des animaux. Il est possible d’entrevoir les phénomènes sociaux, caractéristiques de nos sociétés humaines. Mais ce n’est pas tout !

La pyramide de Maslow nous présente des surprises. Car, c’est là que commence la séparation claire et nette entre les besoins fondamentaux des animaux et ceux de nous… les Humains. Et le troisième niveau de l’échelle de Maslow est :

  • Le besoin d’appartenance.

En effet, l’être humain a besoin de contacts avec ses congénères ; plus encore de contacts privilégiés :

  • besoin d’aimer et d’être aimé (affection) ;
    avoir des relation intimes avec un conjoint (former un couple) ;
    avoir des amis ;
    faire partie intégrante d’un groupe cohésif ;
    se sentir accepté ;
    ne pas se sentir seul ou rejeté.

Ici, il est possible de remarquer que la nécessité de socialiser et de vivre en société, fait partie des besoins fondamentaux des humains. De ce fait, il va de soit qu’ils s’attendent à pouvoir fraterniser avec d’autres humains, comme lui, qui  ont les mêmes besoins d’appartenance. La question se pose maintenant, en relation avec le besoin de sécurité : comment nous Français, pouvons-nous,  nous sentir dans le climat actuel, d’attentats et d’assassinats de masse, perpétrés par des ennemis de notre soit-disant « groupe unificateur » ? Est-ce que le premier rencontré qui me sourit, et qui me tend la main est digne de confiance ? Céder à cette confiance spontanée est, aujourd’hui, un risque car…

Il est possible à la fois d’être roulé, détroussé,  rejeté, voire assassiné, violentée et violée pour les femmes… Mais par qui ou quoi ? Les nouveaux « amis » importés et protégés  par notre gouvernement ? Ou par les instances gouvernementales mêmes ? Mais maintenant, voyons plus loin avec le quatrième échelon de la Pyramide de Maslow :

  • Les besoins d’estime :

Les besoins d’estime correspondent aux de considération, de réputation et de reconnaissance, de gloire … De ce qu’on est par les autres ou par un groupe d’appartenance. La mesure de l’estime peut aussi être liée aux gratifications accordées à la personne. C’est aussi le besoin de respect de soi-même et de confiance en soi.

Dans notre (nos) sociétés, il semble nécessaire de se poser la question : « comment, l’être humain, cette personne, partie intégrante du PEUPLE de France, qui cherche à s’ancrer dans un « groupe unificateur » est-il considéré ? ». Considéré par celles et ceux qui, selon eux-mêmes ont atteint le dernier et cinquième niveau (Les besoins d’auto-accomplissement)…

Que ce dernier niveau leur a permis de devenir les « maîtres du monde ou maîtres de la France dans notre cas ». La question subséquente est…

Comment ces « cinquièmes niveaux » sont-ils arrivés là ? L’hypothèse, se situe au niveau de leurres, utilisés habilement (pour leurs profits narcissiques) en  se servant des besoins fondamentaux des niveaux 1 à 4 pour leurrer les humains, des personnes, en les rendant vulnérables face à leurs besoins fondamentaux (selon leurs niveaux de l’échelle). Il s’agit ni plus ni moins que d’une orchestration Machiavélique, scientifiquement organisée par nos Énarques.  De tout ceci, il y a des conclusions à tirer sur l’état de l’administration et de la société française.

Une question récurrente  vient aux esprits… Pourquoi les Français sont-ils rendus si passifs ? Au point qu’ils sont considérés par certains (pour ne pas dire beaucoup) comme des « veaux »,  prêts pour l’abattoir ? Car… Les questions subséquentes sont…

On en arrive là car la prochaine question est : comment se fait-il qu’avec les nouvelles mesures de « relance de l’économie », le PEUPLE reste muet et ne réagit pas ? Il se fait taxer, perd des avantages sociaux, les revenus de vieillesse diminuent. Le Chômage est endémique… Il a atteint un niveau historique et rien ne semble fait afin de stimuler la création de jeunes pousses ; elles pourraient aider à créer de l’emploi. Des fleurons comme Alstom (à quand Airbus ?) passent dans des mains de pays étrangers, le niveau de connaissances acquises de nos bacheliers est parmi les pires au monde, migrants et islamistes font la loi dans plusieurs régions de France, le pouvoir d’achat des Français est à son plus bas, la politique française est dictée par le gouvernement de l’U.E à Bruxelles, le français, notre langue, reflet de notre culture millénaire, recule dramatiquement au profit de l’anglais et de l’arabe, des libertés d’expression se font judiciariser, et frappées de censure etc… etc… etc. POURQUOI LE PEUPLE (humains, qui sont des personnes avec des besoins fondamentaux pour être heureux) NE RÉAGIT PAS ?

Il y a au moins deux raisons plausibles :

Les énarques du gouvernement, du niveau 5 de la pyramide de Maslow, savent utiliser leur langue de bois, afin de leurrer le PEUPLE des niveaux « inférieurs » de la pyramide. En effet, leurs discours sont dirigés afin de donner l’illusion que les besoins fondamentaux des niveaux 1 à 3 (niveau 4 plus difficile à leurrer) seront récompensés ou vont s’améliorer. Et…

Les énarques du gouvernement du niveau 5 sont tellement narcissiques, qu’au  lieu de stimuler la créativité et la notion d’entraide et de fierté d’être Français, ils leurs lancent des discours narcissiques et pompeux qui mènent absolument à rien. Nous devons voir autrement…

Qu’on l’aime ou non ; Donald Trump a au moins une qualité : celle de galvaniser son PEUPLE à son appartenance et à son engagement envers son pays (tous ses prédécesseurs ont fait de même). Il stimule, à tous les niveaux de l’échelle de Maslow, son PEUPLE !!! Et le sentiment d’appartenance des humains, ces personnes qui ont des besoins. Ils cravachent avec le sourire, afin de participer à la grandeur de l’Amérique ! Au bout de la ligne, ces gens, ces humains, sont récompensés ; non pas, par des paroles creuses, mais par des résultats très concrets pour eux. En effet, sur le plan économique, il semble que pour cette première année de son administration, les résultats sont probants.

Les Français ont perdu le feu sacré pour leur pays; le feu sacré où les sentiments d’appartenance au territoire, à la langue, à la culture (plus que millénaire), à l’histoire… au besoin de s’investir à fond afin de faire flotter fièrement, notre drapeau sur la scène internationale!

Français… Levez-vous! Il est temps de se battre, avec tout notre coeur, afin de nous libérer du joug du 5e niveau (Macron) de la Pyramide de Maslow… Et de reprendre en main notre destinée, en la réalisant à notre niveau.